EGYPTOLOGICA

Bienvenue

Le site d’Egyptologica fait peau neuve! Vous retrouverez très vite toutes les informations sur nos activités.

Créée en 1987, Egyptologica regroupe des égyptologues diplômés de diverses universités belges et étrangères. En dialogue avec le grand public, les chercheurs s’attachent à diffuser leurs connaissances de la civilisation égyptienne au moyen de conférences, de visites, de cours dont ils assurent la conduite et garantissent la qualité.

Pour tout renseignement, information, inscription, merci de contacter Florence Doyen <florence.doyen@egyptologica.be>.

Suivez-nous


Bulletin printemps 2024

Voici le bulletin des activités d’avril, mai et juin. Vous y trouverez toutes les informations sur les activités, ainsi que les notes d’Egyptologica: BULLETIN.

Newsletter

La dernière newsletter est disponible ici: NEWSLETTER.

Activités en cours

Le programme complet de nos activités est disponible dans les pages Conférences et Visites.

Samedi 25-05 (14h)

Les parures de corps : bijoux et ornements
(Dr Marie-Astrid Calmettes)

Dans toutes les cultures, le corps est « pétri » d’imaginaire.
Si les vêtements participent de la création de ce corps de culture, il en est de même des parures que constituent les bijoux. Véritables chefs-d’œuvre d’orfèvrerie, ces derniers témoignent d’un savoir-faire élaboré et possèdent à nos yeux
une indéniable fonction esthétique.
Mais, qu’en est-il pour les anciens Égyptiens ? Quels sont les différents types d’ornements, leurs dénominations, les matières dont ils sont composés et les techniques utilisées par les artisans orfèvres et joailliers ? Quels sont les thèmes reproduits et, de fait, les fonctions de ces parures ? Certains bijoux sont ainsi marqueurs de hautes fonctions ; d’autres, dans les sanctuaires, constituent des offrandes faites aux dieux ; et d’autres encore, ceux qui composent le mobilier funéraire, participent de la renaissance du défunt par-delà la mort. En ce sens, observer les parties du corps qui sont ornées, mais aussi apprendre à lire ces bijoux – soit des signes, soit constitués de signes – s’avère essentiel.

Boucle d’oreille Toutankhamon miniature (revers) Musée du Caire JE 61971 (Carter 269aaa) – © Fl. Doyen

Samedi 01-06: Journée d’Egyptologica (10h)

L’alimentation en Égypte ancienne

Besoins fondamentaux, nourriture et boisson, sont au cœur du projet Excellence of Science « AGROS », qui regroupe des chercheurs d’institutions belges et états-uniennes pour étudier et réévaluer le régime alimentaire en Égypte à l’époque gréco-romaine, au travers d’une large gamme de spécialités : archéozoologie, archéobotanique, papyrologie, égyptologie, etc.

Au cours de cette Journée, l’équipe des égyptologues de l’Université de Namur – ils et elles travaillent sur les textes des temples gréco-romains – s’intéressera à l’état de la question de l’alimentation des hommes et des dieux dans l’Égypte ancienne.
À partir de quelles sources peut-on reconstituer celle-ci ? Qu’y a-t-il au menu des hommes et des dieux ? C’est le régime du personnel des temples ptolémaïques et des divinités dont il devait assurer le service qui retiendra le plus l’attention, montrant les implications religieuses d’une activité, au premier abord, très profane.

Samedi 15-06 (14h)

Pour honorer ma famille :
les groupes familiaux du dernier millénaire de l’Égypte pharaonique

(Mme Marine Libert)

Peu de statues témoignent encore de la richesse et de la diversité de l’art égyptien du dernier millénaire avant notre ère. Cette période troublée, marquée par une succession de pouvoirs étrangers et égyptiens voit pourtant (ré)apparaître les groupes statuaires.
Ces monuments rassemblant les effigies des membres d’une même famille sont remarquables à plus d’un titre. Ils poursuivent une longue tradition égyptienne remontant à l’Ancien Empire tout en parvenant à se réinventer en explorant de nouvelles formes et styles.
C’est tout particulièrement le cas des très rares stèles-niches tardives, qui mettent en lumière l’évolution de l’art et des techniques et nous révèlent, grâce aux textes qui les couvrent, les aspirations des Égyptiens de l’époque.
Une occasion de découvrir quelques chefs-d’œuvre des dernières dynasties égyptiennes, dont certains sont encore inédits.


Contact

Toutes nos conférences ont lieu sur place à la Maison communale de Woluwe-Saint-Pierre, Centre Culturel et de Congrès, niveau 1, salle Jean Capart.
Il est également possible de suivre chacune des activités suivant le mode Egyptologic’à… distance (en ligne et en direct via SKYPE), sur base d’une inscription préalable auprès de Florence Doyen <florence.doyen@egyptologica.be>

Devenir membre

Vous pouvez soutenir Egyptologica en devenant membre.
La cotisation annuelle est de 35€ et vous donne droit à des tarifs réduits pour les activités.

Bulletin d’adhésion

Egyptologica ASBL
IBAN: BE72 0682 0738 4916
Communication: cot 2024


Ouvrages récents

Nous vous présentons ici des publications récentes des égyptologues qui participent à Egyptologica.

Penser et représenter le monde. Les imags relatives à la conception du monde dans l’Égypte ancienne
Marie-Astrid Calmette

Héliopolis d’Égypte. La Ville du Soleil
Sous la direction de Marie-Cécile Bruwier et Florence Doyen

Sur le chemin du Mouseion d’Alexandrie. Études offertes à Marie-Cécile Bruwier 
Textes réunis et édités par Florence Doyen, René Preys et Arnaud Quertinmont

Jean Capart. Le Chroniqueur de l’Égypte
Jean-Michel Bruffaert

La porte d’Amon. Le deuxième pylône de Karnak I. Études et relevé épigraphique (Ka2Pyln nos 1-33)
Michèle Broze, René Preys

© 2024 EGYPTOLOGICA

Theme by Anders Norén