LE LIVRE DES MORTS

Le titre Livre de sortir au jour, donné par les Egyptiens, révèle la fonction du Livre des Morts: sortir au jour, c'est-à-dire suivre le soleil durant sa course diurne. Durant la nuit, l'astre du jour parcourt le monde souterrain, royaume d'Osiris, et les morts sont éclairés de ses rayons. Pour continuer à profiter de ceux-ci, il faut donc que les défunts puissent sortir de la tombe quand le soleil éclaire le monde extérieur.

Il ne s'agit pas vraiment d'un livre, mais d'un recueil de formules n'apparaissant qu'au Nouvel Empire (1550-1069 av. J.C.). Les formules qui le constituent, ne sont pourtant pas toutes des créations de cette époque. Un certain nombre d'entre elles remontent en effet à des corpus plus anciens: les Textes des Pyramides (Ancien Empire) et les Textes des Sarcophages (Moyen Empire).

Dans la version du Nouvel Empire, les chapitres ne sont pas soumis à une suite préétablie. Ils s'ouvrent par un titre écrit en rouge, caractéristique héritée des Textes des Sarcophages, à laquelle le Livre des Morts ajoute la présence de vignettes d'illustration. Les papyrus du Livre des Morts étaient manifestement pré-écrits. Il suffisait d'ajouter le nom du destinataire dans les blancs aménagés à cet effet dans le texte, généralement écrit en hiéroglyphes cursifs ou en hiératique.

Avec la XXVIe dynastie, vers 650 av. J.C, un ordre fixe de formules sera établi, aboutissant ainsi à une version canonique du livre.

[retour]

©Egyptologica 2002 - René Preys/Jean-Pol Schrauwen